Avocat consentement mutuel Sorgues

Avocat consentement mutuel Sorgues

On se marie souvent pour le meilleur et le pire. Mais il peut arriver que le mariage ne résiste pas aux épreuves et qu’on se retrouve dans l’obligation de procéder au divorce. Dans ce cas-là, quel est le processus prévu par la loi qu’il faudrait suivre ? On se marie souvent pour le meilleur et le pire. Mais il peut arriver que le mariage ne résiste pas aux épreuves et qu’on se retrouve dans l’obligation de procéder au divorce. Dans ce cas-là, quel est le processus prévu par la loi qu’il faudrait suivre ?

Avocat consentement mutuel Sorgues

Pourquoi faire appel à un avocat ?

Il y a des personnes qui veulent divorcer, mais se trouvent quand même en de bons termes avec leur futur ex-époux. Ces personnes peuvent opter pour une procédure de la désunion à l’amiable (déf.).

Même si la procédure ne se fait pas forcément devant le JAF, chaque partie doit être accompagnée d’un avocat. Il faut que celui-ci soit spécialiste de la dissolution, car tout au long de l’instruction, il y aura des terminologies que seul un professionnel comprendrait.

Si vous êtes un habitant de la commune de Sorgues à la recherche d’un tel professionnel, sachez que vous l’avez déjà trouvé. Un avocat consentement mutuel Sorgues saura vous conseiller.

Quelles particularités doit-il avoir ?

Celui qui va vous représenter doit avoir des compétences en droit du divorce et de la famille. Il doit pouvoir être à votre écoute et vous expliquer en des termes clairs et précis toute la procédure.

Il faut également qu’il soit joignable. Cependant, n’oubliez pas que les avocats sont très sollicités et comptez au moins 48 h de silence avant de vous alarmer. Il doit aussi faire preuve de réactivité. Même si vous ne revenez pas vers lui pour savoir comment évolue la situation, lui doit pouvoir le faire.

Vous trouverez toutes ces qualités chez l’avocat consentement mutuel Sorgues. Faites donc appel au Maître Valérie Cama. Détentrice de plusieurs diplômes, elle exerce comme avocate depuis 1997.